Burkina – Fasso: Où sont passés les autres membres du gouvernement?

HomeAFRIQUE

Burkina – Fasso: Où sont passés les autres membres du gouvernement?

À Ouagadougou, les choses évoluent très vite depuis la confirmation du coup d'Etat par les mutins. Entre réunions, concertations et négociations, tout semble se faire pour tourner la page Kaboré. Même les réactions de la Cedeao et de l'Uemoa n'émoussent point les ardeurs des militaires ''fachés'', décidés à donner une nouvelle orientation politique au pays. Mais pendant ce temps, où sont passés les autres membres du gouvernement et qui sont les autorités politiques détenues avec le Président Kaboré?

À Ouagadougou, les choses évoluent très vite depuis la confirmation du coup d’Etat par les mutins. Entre réunions, concertations et négociations, tout semble se faire pour tourner la page Kaboré. Même les réactions de la Cedeao et de l’Uemoa n’émoussent point les ardeurs des militaires ”fachés”, décidés à donner une nouvelle orientation politique au pays. Mais pendant ce temps, où sont passés les autres membres du gouvernement et qui sont les autorités politiques détenues avec le Président Kaboré?

Il est une évidence que le désormais ex-président Roch Kaboré est en bonne santé, mais gardé dans une résidence surveillée dans la capitale. La situation des autres membres de son gouvernement, relève par contre d’un flou artistique qui laisse peser des inquiétudes. On ignore encore combien de ministres ont été placés aux arrêts, ni à quels endroits ils se trouvent. En revanche, les informations parcellaires recoupées renseignent que le premier ministre et chef du gouvernement, Lassina Zerbo, est aujourd’hui en résidence surveillée, à son domicile.

Lassina Zerbo, ancien premier ministre

Le ministre de la Défense, le général Barthélémy Simporé, est, lui, aux arrêts. Il occupait le poste depuis le mois d’octobre dernier et c’est lui qui avait assuré, dimanche après-midi, que la situation était sous contrôle. Il était chargé des tractations avec les mutins, des discussions qui ont échoué.

Président de l’Assemblée nationale depuis 2017, Alassane Bala Sakandé est aussi détenu. il avait pris la tête du parti présidentiel MPP, en septembre 2021, et son nom circulait comme candidat à la succession de Roch Marc Christian Kaboré en 2025.

Burkina/Putsch: des partis alliés à l’ex-majorité demandent «la libération» des autorités

Source RFI

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0