Cotonou : le préfet Alain Orounla “dégonflé”, les travailleuses de sexe jubilent et annoncent une promotion ce weekend

HomePOLITIQUESOCIÉTÉ

Cotonou : le préfet Alain Orounla “dégonflé”, les travailleuses de sexe jubilent et annoncent une promotion ce weekend

Le malheur des uns, fait le bonheur des autres dit un adage populaire. A Cotonou, capitale économique du Bénin, les décisions à polémiques du nouveau préfet du Littoral, ne cessent de nourrir les débats. Depuis sa prise de fonction, les réformes annoncées par l’ancien ministre de la communication, peinent à prendre corps dans une ville très dynamique. Après l’échec cuisant de sa lutte contre les belles de la nuit, l’autorité préfectorale vient d’essuyer un nouveau camouflet. En effet, son arrêté de réorganisation de la circulation des mini-bus dans la capitale économique du Bénin vient d’être rapporté par le ministre de la décentralisation, Raphaël Akotegnon. Dans un message radio émanant du secrétariat général du ministère, il est demandé au préfet de sursoir à l’exécution de sa décision. Les motifs qui sous-tendent cette décision, sont entre autres les nombreux désagréments causés aux usagers du marché international Dantokpa, surtout en cette période des fêtes de fin d’année. Il lui est également interdit la prise de toute autre décision administrative.

Cette désapprobation des décisions du préfet est applaudie dans le rang des travailleuses de sexe dont il dérangeait les activités sur le territoire de Cotonou. Ayant requis l’anonymat, dame B. E, une belle de nuit exerçant dans les encablures du Stade Général Mathieu Kérékou laisse exprimer sa joie face à cette nouvelle. Pour cette “gérante de Bizzi”, le préfet Alain Orounla était devenu une véritable menace pour leur business. Elle garde un souvenir amer des descentes musclées de l’autorité préfectorale, qui ont conduit plusieurs de ses consoeurs en garde à vue. ” On n’a pas volé et il nous traite de la sorte. Nous sommes pourtant des mères de famille, des femmes battantes… Voilà il est en train de payer pour son excès de zèle” a laissé entendre cette jeune femme de la trentaine. Pour célébrer la déculottée du préfet, elle annonce une promotion sur ses différents “services” à partir du vendredi prochain.

COMMENTS

WORDPRESS: 1
DISQUS: 0