CRIET : Quatre (04) administrateurs de forums whatsapp et deux (02)relayeurs d’informations à la barre

Spread the love

Il est un secret de polichinelle que l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité (OCRC) dispose désormais des moyens et technologies avancés pour traquer les fakenews et retrouver les auteurs même dans leurs derniers retranchements. Mais ceci semble ne pas émoussé les ardeurs des “laboratoires de fausses informations”, qui ne tarissent pas d’histoires folles pour embraser la toile. Le dernier cas en date, relatif à la supposée ” mise en résidence surveillée du Chef d’Etat-Major Général (CEMG) des Forces Armées Béninoises” continue de faire des vagues dans l’opinion. Quelques jours après les démentis formels, l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité (OCRC) a déjà réussi à pêcher des auteurs, coauteurs et complices de ce fakenews. Ce jour Mercredi 21 février 2024, ils sont 06 personnes interpellées à répondre devant la Criet pour avoir servi de relais à cette fausse information.

Qu’il vous souvienne courant la semaine du 10 février, des forums WhatsApp et autres réseaux sociaux ont été inondés par la publication d’une information faisant état de ” la mise en résidence surveillée du Chef d’Etat-Major de l’armée, le Général de Brigade Fructueux GBAGUIDI ”. Le post principal émanerait d’une certaine page facebook dénommée ”CQ”, habituée de ces genres d’informations exclusives montées de toutes pièces.

Des internautes, en méconnaissance des textes qui encadrent l’usage du numérique en République du Bénin, sont naïvement tombés dans le panneau en relayant cette fausse information dans des groupes de messageries WhatsApp. Devenue rapidement virale, l’information a faire le tour de la toile, suscitant inquiétudes et émois, au point où la haute hiérarchie militaire s’est vue dans l’obligation d’apporter un démenti formel.

« Je ne réponds pas aux plaisantins…Ce que j’ai fait aujourd’hui prouve à souhait que tout va bien »

Le Général de brigade Fructueux Gbaguidi, Chef d’état-major général de l’armée béninoise (CEMG) s’est prononcé sur le sujet le jeudi 15 février 2024, à l’occasion d’une une manœuvre militaire qu’il a présidé à Togbin Daho dans la commune d’Abomey-Calavi. Il affirme que tout va bien, et que sa liberté n’est nullement menacée. Il en veut pour preuve sa présence à cette importante opération militaire. Ce même jour, il est aussi allé voir ses hommes à l’hôpital Saint Luc où ils sont en train d’offrir des consultations gratuites en médecine générale, ophtalmologie, dermatologie et ORL aux populations.

A sa suite, le ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la Défense nationale, Fortunet Nouatin s’est aussi vu obliger de faire une confidence sur le sujet.

« J’étais avec le CEMG quand ils ont vu le WhatsApp qui disait qu’il était en résidence surveillée. On n’est ni chez lui, ni chez moi. Nous, on a ri », a-t-il révélé.

Fortunet nouatin

l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité (OCRC) s’est donc saisi du dossier, pour rechercher et retrouver l’origine du fakenews et les auteurs et relayeurs. Avec les dernières technologies de pointe dont dispose désormais cette unité, la tâche n’a duré que quelques jours pour donner des résultats concluants. Au nombre de 4, les forums Actualité & Info , Les amis de KEMI Séba , Information 24/24 , Fan Club : KEMI SEBA ont été identifiés comme des espaces où l’information a été abondamment relayée. Les administrateurs desdits forums n’ont visiblement pris aucune disposition pour recadrer les relayeurs et interdire la publication de ces rumeurs.

Identifiées et interpellées, ils sont au nombre de six (06) personnes à répondre devant la CRIET pour ce manquement aux dispositions légales de la loi sur le numérique en vigueur au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *