Mise en oeuvre du projet Swedd : Véronique Tognifodé à l’écoute des filles de l’Espace sûr de Suru-Léré

Spread the love

La ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé était ce vendredi 24 février à l’Espace sûr de Suru-Léré (Akpakpa 2). Accompagnée d’une délégation de journalistes suédois s’intéressant aux textes de loi sur l’interruption volontaire de grossesse en République du Bénin.

Cette visite inopinée de l’autorité ministérielle, a coïncidé avec une séance d’animation de session de formation au profit des adolescentes et jeunes filles portant sur « menstruation et l’hygiène de la jeune fille ». En présence de cette forte délégation, la mentor des pensionnaires de cet espace sûr, Mariette Sènami Attolou a passé en revue les différentes séances modulaires d’éducation non formelle. Les échanges entre l’oratrice et les AJF ont été riches et fructueux.

Intervenant, la ministre Véronique Tognifodé a accroché l’auditoire par sa démarche pédagogique et l’approche participative en lien avec le thème de la session du jour. En présence de la délégation de journalistes venues de la Suède très sidérée de l’implémentation des Espaces Sûrs du SWEDD-Bénin, elle en a profité pour évaluer les connaissances et acquis des pensionnaires de ce centre.

Des cas pratiques face aux situations éventuelles liées à la santé sexuelle et reproductive ont été évoqués. A en croire la ministre des affaires sociales et de la microfinance, les sujets sur la sexualité ne doivent pas être un tabou dans les familles et les communautés. Elle saisit l’occasion pour revenir sur certaines notions comme les méthodes contraceptives, le planning familial, l’usage du préservatif et la pilule du lendemain, l’hygiène de vie et la menstruation, les textes de loi sur l’interruption volontaire de grossesse en cas de danger et autres dispositions qui ne pourront compromettre l’avenir des AJF bénéficiaires des formations modulaires d’éducation. Conseils et exhortation à l’apprentissage ont été prodigués aux pensionnaires de l’Espace sûr de Suru-Léré.

L’espace sûr est un cadre d’accueil, d’écoute, d’orientation et de formation où sont accueillies les jeunes filles, les adolescentes afin de les accompagner dans le renforcement de leurs connaissances en matière de santé reproductive. C’est une approche adoptée en vue de suivre de près la plupart de ces enfants qui ont abandonné l’école ou qui n’ont pas eu la chance d’y mettre pieds.

Il s’agit d’une sorte de deuxième chance que le Gouvernement leur accorde à travers le Projet SWEDD, à travers son sous projet « Compétences de vie et santé de reproduction ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *