Promotion du leadership féminin : les producteurs de contenus à l’école du projet SWEDD-Bénin

Spread the love

Le projet SWEDD-Benin  oriente ses activités pour une meilleure connaissance des thématiques clés du projet. A cet effet, trois ateliers de formation sont initiés  à intention des producteurs de contenus. Objectif, leur permettre de mieux comprendre pour accompagner le projet dans l’atteinte de sa mission.

C’est la ville de Dassa-Zoumè qui a accueilli le tout premier atelier d’appropriation sur les thématiques du projet SWEDD-Bénin.

Réunis l’hôtel JECO de Dassa-Zoumè le vendredi 21 janvier, ils sont plus d’une vingtaine les professionnels des médias et citoyens activistes  des départements du Mono, du Couffo, du Zou et des Collines à répondre présents aux travaux.

Entre autres objectifs, il est question de former et de renforcer les capacités des professionnels des médias et des citoyens activistes. Avec pour résultat  une bonne maîtrise des thématiques et de pouvoir prendre part aux débats et produire des contenus professionnels et spécialisés.

Un atelier pour une meilleure implication dans les débats

Toutes choses saluées par le représentant du président du patronat de la presse béninoise. Fortuné Vincent Assogba, secrétaire général du Cnpa-Bénin souhaite que les participants bénéficiaires exploitent les notions reçues pour des productions de bonnes factures .

Brice Tomavo, spécialiste communication du projet a salué la présence et l’engagement des participants. Il rappelle la mission du projet, et insiste sur les objectifs du SWEDD. Il s’agit notamment d’inverser la tendance en termes de l’autonomisation des femmes et le leadership féminin.

 Un leitmotiv du gouvernement du Bénin à travers le ministère des affaires sociales et de la microfinance qui œuvre pour l’autonomisation des femmes et le maintien des filles à l’école. Les travaux ont été meublés par plusieurs communications.

Des communications de bonne facture

 “Autonomisation des femmes et dividende démographique : genres journalistiques et plus-value professionnelle” et ” éducation des filles et leadership féminin”. Deux communications  brillamment présentées et qui ont suscité de riches débats. A la suite des communications, les participants se sont attelés aux travaux en ateliers en vue de la réalisation des banques de données de productions et les genres journalistiques.

Ils en ont fait plusieurs propositions de productions thématiques pour accompagner le projet dans l’atteinte de sa mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *