Mise en œuvre du Projet SWEDD-BENIN : le CIPB exprime une franche adhésion

HomeAFRIQUE

Mise en œuvre du Projet SWEDD-BENIN : le CIPB exprime une franche adhésion

L‘objectif de cette rencontre, aux dires de la Coordonnatrice du Projet SWEDD-Bénin, Djaoudath Alidou Dramane, est de sensibiliser et d’ amener l’ensemble du secteur privé à accompagner le projet dans ses différentes thématiques dont notamment celle relative à la campagne “Stronger Together” qui est l’éducation des filles et le leadership féminin. Pour planter le décor des discussions, le Spécialiste en Communication du projet Brice Tomavo a fait un exposé sur la situation des grossesses en milieu scolaire au plan national avant de revenir sur les indicateurs du taux de grossesse par département.

Une présentation qui s’est achevée par des doléances et des messages à l’endroit des membres du CIPB dont entre autres, “la réussite d’une fille bénéficie à toute la nation. Soutenons le maintien des filles à l’école jusqu’à au moins la fin du cycle secondaire “. “Il importe de cibler davantage pour les œuvres sociales, les zones de fortes vulnérabilité à temps réel. “


Face à la présentation de la situation, les responsables du CIPB tout en faisant de pertinentes observations et recommandations, ont accepté accompagner l’unité de gestion du projet à dynamiser davantage les approches pour impacter de plus en plus. “Le Conseil des Investisseurs Privés au Bénin s’est montré favorable à nous accompagner avec beaucoup de réflexions qui nous permettent d’améliorer non seulement le message mais aussi la stratégie de partenariat avec le secteur privé afin qu’on puisse réellement atteindre nos cibles et que l’impact du projet soit le plus favorable possible pour nos populations.”, a confié la coordonnatrice du projet SWEDD-Bénin Djaoudath Alidou Dramane.

Quant au président du CIPB Roland RIBOUX, il s’est dit très intéressé par les thématiques du projet et a fait la promesse de collaborer pour la définition de meilleures méthodes pour pouvoir travailler avec le programme dans une coopération d’abord intellectuelle, d’aider à prendre les contacts de façon à ce que le projet puisse impacter et mieux de comprendre pourquoi les parents ne veulent pas inscrire les filles à l’école.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1